RWANDA:MESURES ANTI-CORONAVIRUS OU ANTI PAUVRE RWANDAIS?

Par Jean UWIZEYE

Au pays de Paul Kagame, pays tenu par une main de fer et une main mendiante. Malgré les aides financières, politique et médiatique à outrances pour soigner l’image d’un  criminel  adulé  par les chrétiens, humanistes et démocrates blanc, le Rwanda et les rwandais vivent au jour le jour dans une pauvreté abjecte.

Dans cette période de l’année où le monde entier est sous la menace du covis19 les autorités rwandaise ont une fois de plus brillé par leur incompétence et sens de Patriotisme vidé de toute sa substance.

La destruction des habitations des plus pauvres dans la capitale Kigali durant la saison de pluie et l’explosion de la pandémie coronavirus dans le monde sans une autre solution pour reloger les sinistres est la plus belle preuve de l’humanisme de Kalinga et des descendants des aristocrates Tutsi au pouvoir à Kigali. 

Cette façon d’exposer une partie de la population à la malaria et d’autres maladies liées à l’hygiène quelques soit les motifs le moment venu les responsables et le FPR INKOTANYI répondront devant la véritable justice.
Le confinement imposé à l’ensemble des rwandais et résidents étrangers est disproportionné, invraisemblable et injuste. 

Le retard pris par le gouvernement pour fermer les frontières et imposer le dépistage et  confinement obligatoire pour quiconque en provenance des pays touchés démontre l’incompétence des autorités rwandaise.

Étant donné que le pays ne dispose pas le système de santé capable de prendre en charge un grand nombre de patients infecté par le coronavirus, le gouvernement aurait dû négocier et payer l’hospitalisation des rwandais infecté dans leurs pays d’accueil. Rapatrier les malades revient à importer le coronavirus et exposés l’ensemble de la population sans moyen de faire face. 

Ailleurs où le confinement a été imposé à l’identique comme en France, les aliments en conserve, congèrés ou séchés sont abondamment disponibles et les prix sont abordable. L’eau, le gaz et l’électricité pour les cuire ou réchauffer accessibles chez soi. Le système de santé plus solide et solidaire. La fraternité outre mer n’est pas un vain mot. La France a les moyens à la hauteur des mesures prises à court terme comme à long termes.

Combien de temps les rwandais les plus vulnérable peuvent-ils tenir dans leurs cases ? Une chose est sûr la faim et la police du général Paul Kagame vont faire encore plus des victimes que le covis19. Au livre des victimes du FPR Inkotanyi 2 victimes de plus abattu en raison des mesures injuste dans le cadre de la lutte contre le coronavirus. 

Désormais et au vu du nombre peu probable des citoyens rwandais qui se sont rendus dans l’un des pays touchés et la fermeture des frontières : Seul les gens récemment en provenance de l’étranger et plus souvent financièrement bien portant doivent observer le confinement et laisser le reste de la population vaquer à leurs occupation courant. 

Le Rwanda en dehors de tendre sa main mendiante et d’abattre avec l’autre sa population affamées est entre de faire courir sa population un risque de surendettement et de famine. Les corps ou squelette affamés seront plus vulnérable à la pandémie. 

LEAVE A REPLY