Grâce au boom du mobile sur le continent africain, l’industrie du jeu vidéo commence à se faire une place encore discrète, mais prometteuse. Des studios comme Maliyo, Lomay, Kiro’O Games ou encore DigitalMania progressent sur la scène internationale. 

Avec ses 1,2 milliards d’habitants et sa diversité culturelle, le continent africain est une terre de talents comme nous le défendions comme un récent édito de https://www.therwandan.com/. Si le continent apparaît à la traîne en matière d’industrie vidéoludique et qu’il existe de grandes disparités entre d’un côté le nord et l’Afrique du Sud et de l’autre le reste du continent, l’essor du mobile a permis de faire une place au continent dans le secteur des jeux vidéo. 

Quelle place pour l’Afrique dans l’industrie du jeu vidéo ?

L’Afrique ne représente, pour le moment, qu’1% du marché mondial du jeu vidéo, selon des études menées par l’opérateur de télécoms Orange et relayées par le journal Le Monde. Pourtant, le jeu vidéo y est en plein développement. A en croire une étude menée par Newzoo en 2019, 14% des joueurs du monde se trouveraient en Afrique et au Moyen-Orient, soit 377 millions d’individus. Un décalage dû au faible pouvoir d’achat dans une majeure partie des pays africains et à la pratique courante du piratage. Mais avec l’essor du téléphone mobile sur le continent, le continent africain a de plus en plus accès aux jeux vidéo. On dénombre ainsi quelques centaines de studios de jeux vidéo sur le territoire, majoritairement au nord du Sahara et en Afrique du Sud mais certains pays du centre voient de nouveaux studios se démarquer. Selon Statistica, les principaux marchés du jeu vidéo en Afrique se trouvent en Egypte (qui a généré, en 2018, 293 millions de dollars), en Afrique du Sud, au Maroc, mais aussi au Nigéria et en Algérie. 

Des studios émergent sur le continent africain

C’est surtout le jeu mobile qui se développe grâce à la détermination d’une poignée de studios. A Nairobi, au Kenya, Black Division Games est le studio qui a lancé Nairobi X, considéré comme le « premier jeu vidéo professionnel du continent » par Le Monde. Au Nigeria, les studios Maliyo Games et Gamsole se spécialisent dans la conception de jeux pour mobile et PC. Grâce à ses jeux de qualité, très inspirés de la culture africaine et nigériane, Maliyo Games est parvenu à se faire une réputation sur la scène mondiale. On leur doit notamment des jeux comme Aboki Run, qui suit l’épopée de trois amis dans une forêt obscure, Danfo Racer, un jeu de course mettant au premier plan le Danfo, un moyen de transport public populaire au Nigéria ou encore Mosquito Smasher, où le joueur a pour mission d’écraser des moustiques. Des studios de jeu vidéo émergent également au Kenya (Afrikana Digital), au Cameroun (Kiro’O Games), à Madagascar (Lomay) ou encore au Sénégal (Cauriolis). 

L’Afrique intéresse le jeu vidéo

Si l’Afrique se montre intéressée par le jeu vidéo, l’industrie vidéoludique se passionne pour le continent. De plus en plus de jeux vidéo prennent pour thème des éléments de la culture africaine. Le récent jeu Usoni, développé par le studio franco-kényan Jiwe, propose une plongée dans un univers post-apocalyptique dans le quel un couple d’Européens tente de rejoindre l’Afrique par Lampedusa. L’entreprise africano-européen de Masseka Games Studio développe des jeux comme Kissoro Tribal Game ou encore The Wagadu Chronicles inspirés des rites et cultures africains. On peut également nommer l’extension Black Panther du jeu Marvel’s Avengers de Square Enix ou encore Assassin’s Creed Origins du studio Ubisoft, qui prend place dans l’Egypte antique. Du côté de l’iGaming, on ne compte plus non plus les références à l’Afrique. Il suffit de taper « Afrique » dans le moteur de recherche d’une plateforme comme https://www.vegasslotsonline.com/fr/ pour comprendre l’intérêt suscité pour de tels jeux. De plus en plus de machines à sous se développent sur ce thème telles qu’Africa Gold, Congo Bongo, King of Africa et Africa Untamed pour ne citer qu’elles. Le titre Cleopatra apparaît même en haut de la page d’accueil du site et se distingue selon lui comme l’une des meilleures machines à sous Vegas.

Si l’industrie africaine du jeu vidéo n’en est qu’à ses prémisses, elle peut compter sur des studios de qualité, prompts à faire découvrir la culture et les talents du continent.

LEAVE A REPLY