Le Rwanda a été exclu du tournoi africain de volley-ball féminin

4 filles, Brésiliennes, naturalisées Rwandaises dans la précipitation, par qui le scandale est arrivée.

Par Emmanuel Nzabakirana Jr Mwiseneza

Le Rwanda organise le tournoi africain de volley-ball féminin à Kigali. Ce pays, habitué à tricher, à fabriquer des statistiques fausses pour se hisser au premier rang, a joué gros cette fois-ci et a fini par montrer sa vraie image.
Le scandale est arrivée après que l’équipe féminine de volley-ball du Rwanda a battu l’équipe nigériane et s’apprêtait à jouer contre l’équipe du Sénégal.
La fédération nigériane a porté plainte contre le Rwanda pour avoir fait jouer les 4 Brésiliennes, naturalisées précipitamment alors qu’elles n’avaient joué dans aucune équipe rwandaise de volley-ball comme le règlement de la fédération africaine de volley-ball le prévoit et aussi en violation d’une autre réglementation qui interdit à un joueur de jouer pour une équipe nationale s’il a déjà joué pour une autre équipe nationale.
La Fédération africaine a décidé logiquement d’exclure le Rwanda du tournoi et en représailles, la ministre rwandaise des sports (sur la photo à côté du président Paul Kagame) dont le pays organise le tournoi, a décidé de mettre fin au tournoi avant un revirement de dernière minute.
Image triste pour ce pays habitué à soigner son image dans le concert des Nations.
Cette ministre doit démissionner. C’est son ministère qui, désormais se chargera du reste du tournoi qui prend fin ce dimanche. Le Rwanda a été exclu, et la fédération nationale de Volleyball, devra subir une investigation pour savoir ce qui s’est mijoté.
Où est le Président Kagame qui d’habitude ne tolère pas ceux qui chipotent avec l’image de son pays?

1 COMMENT

  1. Ce qui s’est passé ici au Rwanda est un cas inique et unique dans l’histoire des jeux en Afrique.
    Le Rwanda, sous la présidence de Kagame, a organisé ce jeu de volley-ball féminin.
    La qualité médiocre de l’équipe rwandaise est un fait de notoriété publique.
    Afin d’éviter d’essuyer la honte et a contrario montrer que le Rwanda est le champion non seulement dans la bonne gouvernance et ce, par jeu de fabrication de chiffres sur les grands indicateurs macro-économiques mais également dans les jeux, exactement comme dans la fabrication des chiffres ci-dessus indiquée, Kagame a fait appel aux brésiliennes moyennant plusieurs milliers ou millions d’euros. Ce qui est encore gravissime, après avoir commis ce premier forfait, il a commis un second à savoir la naturalisation de ces brésiliennes au mépris de la loi rwandaise. In fine, il a été démasqué par le Sénégal et le Nigéria.
    Le Rwanda sous Kagame, organisateur de ce jeu, a écopé de l’exclusion définitive du jeu.
    Le monde entier connaît désormais qui est le vrai Kagame: un menteur impénitent et tricheur dans les jeux qu’il a lui-même organisés et devant le monde entier.
    L’auteur de l’infraction n’est pas l’entraîneur mais Kagame qui a signé l’arrêté de naturalisation des joueuses brésiliennes. Il résulte de tout ce qui précède que Kagame a commis deux infractions.
    1/ Il a triché dans un jeu international qu’il a , au surplus, lui-même organisé;
    2/ il a méconnu la loi rwandaise en naturalisant les brésiliennes qui ne remplissaient aucune des conditions requises par les lois de notre pays.
    Par conséquent c’est bien lui et son ministre de sports qui doivent être sanctionnés et nullement l’entraîneur qui n’a obéi qu’aux ordres de ses supérieurs.
    Alors que les agissements de Kagame sont d’une particulière gravité, du moins pour tout homme qui a le sens de l’honneur et de dignité, force est de constater le silence de tombeau des opposants politiques. Il convient de rappeler que pour Kagame les mensonges, les tricheries, le vol massif de deniers publics et le mépris à l’endroit des Rwandais sont des qualités qu’il valorise sans vergogne depuis des années. Aura-t-il le courage de regarder les Rwandais tout droit dans les yeux? Après avoir menti aux Rwandais en février 2020 (après l’apparition du COVID 19 au Rwanda), Kagame hiberne depuis plus d’un an. Il a honte de venir regarder les Rwandais tout droit dans les yeux. Certains Rwandais considèrent qu’il est déjà physiquement et /ou politiquement mort. Aura-t-il le courage de crier sur les toits qu’il est un modèle dans le domaine de bonne gouvernance? Après son méfait dans le jeu ci susmentionné, le monde entier sait désormais que ce Kagame, président modèle pour l’Afrique et les Africains n’est qu’un slogan. Même un idiot mongolien n’accordera plus une moindre crédibilité à son slogan.Que le Plus Haut ait Pitié des Rwandais et du Rwanda.

LEAVE A REPLY