COMMEMORATION DES VICTIMES RWANDAISES DE GENOCIDE, DES CRIMES DE GUERRE ET DES CRIMES CONTRE L’HUMANITE: LE 13/05/2018 A BRUXELLES

Rwandaises, Rwandais et amis du Rwanda,

Chaque année d’avril à juillet, les Rwandais et leurs amis se souviennent des crimes abominables des années 90 qui ont endeuillé  beaucoup de familles et tout le pays. C’est  devenu une tradition que l’opposition politique rassemble les Rwandais pour commémorer toutes les victimes du génocide contre les Tutsi, des assassinats politiques, des crimes de guerre ainsi que des crimes contre l’humanité contre les Hutu qui « s’ils sont prouvés devant un tribunal compétent, pourraient être qualifiés de crimes de génocide» (Mapping Report de l’ONU).

Dans ce cadre, les organisations politiques : RNC – RWANDA NATIONAL CONGRESS, LES FDU-INKINGI et le PS- IMBERAKURI estiment que la manière discriminatoire de commémorer mise en place par le régime  actuel du FPR à  Kigali n’est pas susceptible de conduire à une véritable réconciliation mais aggrave plutôt les dissensions entre les groupes ethniques. Ces organisations trouvent que la seule voie possible d’une vie future harmonieuse et durable est de construire un Rwanda et un rwandais libérés des clichés, un pays où la mémoire de toutes les victimes  sans discrimination ethnique, le respect et l’aide aux rescapés  sont renforcés et basés sur une véritable politique de réconciliation nationale qui donne à chacun son droit au deuil et sa place dans une société de respect mutuel des morts et des vivants. La commémoration de ces crimes abominables  ne doit pas servir de récupération politique.  Il doit permettre aux Rwandais de se souvenir des leurs, de se libérer de toutes les peurs, de toutes les haines pour assumer ensemble notre passé très douloureux et appréhender l’avenir avec beaucoup plus de détermination avec l’objectif bien compris de léguer aux générations présentes et futures un peuple réconcilié avec lui-même à jamais. Cette période doit rassembler les Rwandais, toutes ethnies confondues, et quelles que soient leurs régions d’origine, leurs sensibilités politiques, philosophiques et religieuses.

En Belgique, vous êtes tous cordialement conviés à une messe de commémoration qui sera célébrée le dimanche 13/05/2018 à partir de 13H00 en l’Église du Bon Pasteur.

Adresse : Rue du Korenbeek, 231 à  1080 BRUXELLES.

Accès :    Bus 87 de Simonis à Beekkant, l’arrêt Hoogbosch ou de  Beekkant à Simonis même arrêt. 

Cette célébration sera suivie d’un moment d’échange et de partage juste  après la messe.

Pour les partis politiques :

RNC : Alexis RUDASINGWA, +32 497 53 66 97 ;

FDU-INKINGI : Innocent TWAGIRAMUNGU, +32 495 48 29 21 ;

PS-IMBERAKULI : Robert MUGABOWINDEKWE, +32 472 70 80 61,

Venez nombreux pour commémorer ensemble toutes les victimes rwandaises!

Loading...

1 COMMENT

  1. Y-a-t-il des Gauthier en Belgique?
    Commémorer les massacres de masse des Hutu par les soldats du FPR sur ordre de Kagame, des soldats de l’armée burundaise dans le sud du Rwanda et des soldats tanzaniens et mercenaires anglophones dans l’Est est constitutif de crime de négation du génocide des Batutsi.
    Par conséquent, l’organisateur de cette commémoration en court le risque d’être actionné par Ibuka Belgique ou les Gauthier belges devant les tribunaux belges. Des centaines de Rwandais croupissent en prison pour avoir demandé aux prêtrex de lire la messe pour les leurs qui ont été broyés par Kagame pour avoir commis un seul crime, celui d’être Hutu, croupissent en prison depuis plusieurs années, d’autres ont disparu et leurs corps n’ont jamais été retrouvés.
    Il convient de rappeler à mes compatriotes que le Président Français, Emmanuel Macron vient de récompenser Kagame pour ses agissements par l’approbation et soutien de la candidature de la perroquet de celui-ci à savoir Mushikiwabo, à la tête de l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF).
    Il s’agit d’un acte fort qui constitue la preuve caractérisé du mépris du Président Français à l’endroit des Rwandais et des Africains francophones.
    En effet, Mushikiwabo Louise est diplômée en interprétariat d’une université américaine. A son actif notoirement connu des Rwandais il y a incompétence effective quant à la gestion de son ministère. Et les qualités qui lui sont notoirement connues des Rwandais c’est aboyer à la place de son maître comme en témoignent ses déclarations pitoyables et minables à l’encontre d’Ingabire Umuhoza et Rwigara Diane d’une part et contre les juges français d’autre part. Le français est la langue des idiots ou des bougres. L’anglais est la langue de l’intelligence et des affaires a dit publiquement Kagame devant des millions de Rwandais et étrangers. Ses insanités ont été approuvées par Mushikiwabo, reprises par celle-ci et diffusées à grande échelle de sorte qu’elle ne peut nier les faits.
    Il est crié sur les toits que Kagame est un de rares Rwandais sous son régime qui a le sens de l’honneur et de dignité. Au vu de ses pitoyables déclarations en sus de la destruction de tout ce qui symbolisait la présence française au Rwanda, s’il a la dignité élémentaire comment a-t-il accepté la récompense de Macron? Le ridicule est devenu chez lui un de ses points forts. Une ministre, la voix de Kagame, l’homme le plus sanguinaire dans les annales de l’histoire d’Afrique moderne et dictateur notoire, qui ne connaît pas la signification de l’OIF d’une part et qui a interdit l’usage du français dans son ministère d’autre part appuyée par un Président Français à la tête de cette organisation est un cas sui generis.
    La question que tout homme pourvu de discernement peut logiquement se poser est la suivante: comment le président Français est-il aussi méprisant à l’endroit des Rwandais et des Africains? L’OIF sous Macron va être club de copinage et de magouille.
    Ce qui est grave, du moins à mon sens, c’est de voir un Président Français récompenser l’assassin notoire de 6 citoyens français qui ont laissé les veuves et orphelins. Dans l’Affaire syrienne, le même Macron a dit aux télévisions du monde entier qu’il est intrinsèquement attaché au respect des droits de l’Homme, que les dirigeants des pays qui bafouent les droits de l’homme contre leurs concitoyens, leur place n’est pas à la tête de leurs pays main en prison à la Haye, qu’il a ordonné le bombardement de la Syrie au mépris de la Charte de l’ONU pour faire respecter ces droits d’une part et parce qu’il a le sens de la compassion humaine d’autre part.
    Or, en matière de cruauté et de violation massives des droits de l’homme qui sont des faits établis envers les Rwandais, le président syrien qui n’ayant rien fait contre la France et les Français, à côté de Kagame, est un nain. Pour le Président Français, seules les victimes Tutsi méritent compassion et justice. Cela justifie la récompense de Kagame. Les assassinats de ses concitoyens par Kagame sont des dommages collatéraux de la guerre que celui-ci a déclenchée aux seules fins de prendre le pouvoir par la force au Rwanda.
    Questions compte tenu des bonnes et d’amitié entre Kagame et Macron, celui-ci va-t-il déchirer légalement les mandats d’arrêt internationaux qui ont été délivrés par le Juge Bruguière au nom de la France contre les assassins de ces 6 citoyens français comme l’a demandé et le demande voire même l’exige Kagame ou les a-t-il en fait déjà déchiré ? Kagame exige l’enterrement légal de ces mandats. Ses exigences seront-ils satisfaites par le Président Français ?

Répondre à CESAR Cancel reply