Mozambique:le Général Innocent Kabandana, un criminel de guerre à la tête des forces rwandaises

Innocent Kabandana

Par Frank Steven Ruta

Le gouvernement Rwandais a déployé 1000 hommes composant une force conjointe  dont 700 militaires des forces spéciales rwandaises ainsi que 300 policiers d’unités d’élites. 

Selon le Colonel Ronald Rwivanga le porte parole de l’armée Rwandaise (Forces Rwandaises de défense / RDF), le contingent rwandais est composé de membres des forces de police et de troupes spécialement entraînés “pour faire face au terrorisme et aux problèmes liés à la sécurité”.

Ce contingent est sous le commandement du Général Major Innocent Kabandana, un criminel rwandais renommé pour ses crimes de guerre commis sur le sol rwandais et à l’étranger. 

Le Général Kabandana est principalement accusé de l’assassinat des Evêques catholique à Gakurazo dans la Province Sud, en Juin 1994. 

Le Général Kabandana  a laissé derrière lui des plaies irréparables, tout au long de son parcours dans le 157ème bataillon de l’Armée Patriotique Rwandais (branche armée du FPR) jadis commandé par un autre criminel de guerre, le Général Fred Ibingira.

Pendant cinq ans, le Général Major Innocent Kabandana a servi comme attaché militaire à l’Ambassae du Rwanda à Washington, où il coordonnait la chasse à l’homme des dissidents rwandais exilés aux Etats Unis d’Amérique et au Canada. 

En 2019, devenu commandant des forces spéciales Rwandaises, Innocent Kabandana a organisé et commandé des opérations des forces spéciales rwandaises envoyées dans le Sud Kivu  en République Démocratique du Congo avec une triple mission: Primo: éliminer tous les hommes réfugiés hutus et rapatrier des femmes et enfants, la deuxième mission étant de créer et combattre au nom de RED Tabara pour déstabiliser le Burundi à partir de la RDC, et la troisième mission étant de déplacer des Banyamulenge de leur territoire et de camper en permanence dans les hauts plateaux de Minembwe en vue de déraciner toutes les groupes de résistance soupçonnées d’être alliées au Général Kayumba Nyamwasa, et aux autres groupes armées rwandaises.

Cette fois-ci, Kabandana, le grand chasseur des dissidents est le commandant d’une mission conjointe des forces spéciales rwandaises envoyées au Mozambique, un des pays de l’Afrique australe qui abrite un grand nombre de rwandais refugiés et /ou ressortissants.

Les Rwandais habitant au Mozambique et dans d’autres pays de l’Afrique australe craignent que le déploiement des forces rwandaises au Mozambique soit utilisé par les autorités rwandaises pour les traquer.

2 COMMENTS

  1. 1-Les faits:
    – Général Innocent Kabandana est un criminel notoire.
    – A son actif, il comptabilise des milliers de morts, femmes, enfants et hommes de tous âges Rwandais.
    – Ni lui ni Kagame,commandant en chef de l’armée de son armée, n’a contesté l’existence des faits qui lui sont imputés car il lui est impossible de contester l’évidence.
    – Depuis des années, il se balade impunément dans le monde y compris aux USA, Etat dit de droit et démocratique.
    – Il est commandant du contingent de soldats rwandais au Mozambique. Kagame l’a sciemment choisi parce qu’il sait très bien qu’il n’y a aucune conséquence pour l’intéressé.
    Les paroles restent les paroles. Après un certain temps, tout est oublié.
    Il existe des partis politiques et des Associations de défense des droits de l’homme des Rwandais opérant à l’étranger.
    Les questions que tout Rwandais non affilié au régime Kagame se pose sont les suivantes.
    1- Alors que c’est un fait établi que Général Innocent Kabandana est un criminel, broyeur des milliers de femmes, enfants et hommes de tous âges et conditions, pourquoi aucune action judiciaire n’a été intentée devant un tribunal américain, Mozambicain en l’occurrence par les associations de défense des droits de l’homme rwandaises et les membres des familles de victimes contre de criminel, sachant que l’immunité diplomatique e dont jouit une personne accusé de crimes de génocide, crimes contre l’humanité et crimes de guerre est inopérant ?
    2- Pourquoi les mêmes associations et les membres des familles des victimes éventuels n’ont-ils pas alerté les ONG de défense des droits de l’homme américains dont la puissance n’est pas à démontrer et les associations de défense des droits de l’homme mozambicaines, sud-africaines et autres?
    3- Pourquoi ces mêmes associations n’ont appelé expressément appelé l’attention de la SADEC relativement à ce criminel notoire rwandais?
    4- Pourquoi, ces mêmes organisations n’ont pas diffusé son image commentée dans les médias du monde entier et dans tous les langues car les Rwandais parlent désormais plusieurs langues?
    5- Concernant les assassinats des religieux, je subodore que ceux-ci avaient des membres des familles dont certains ont pu trouvé refuge dans les Etats dits démocratiques, tels que les USA, la France, Royaume Uni, Belgique, Espagne, Allemagne, Australie etc. Pourquoi les membres de leurs familles n’ont pas porté plainte devant les tribunaux de ces Etats contre Général Innocent Kabandana pour génocide, crimes contre l’humanité et crimes de guerre, le tout dès lors que des actions collectives ne sont pas nécessaires quant à la recevabilité des plaintes?
    6- Les mêmes partis politiques et organisations de défense des droits de l’homme rwandais opérant à l’étranger ont-appelé l’attention des organisations des droit des l’Homme de l’ONU relativement à ce criminel: sa présence au USA en qualité de représentant de l’Etat Rwandais actuellement commandant du contingent militaire rwandais au Mozambique?
    Ce que les Sans Voix à savoir les Rwandais de l’intérieur attendent des partis politiques et des associations de défense des droits de l’homme rwandais est plus d’actions et moins de discours. Plus ils agissent, plus ils seront écoutés, moins ils agissent, moins ils seront écoutés.

  2. Parler c’est bon mais agir c’est encore mieux.
    Questions:
    1/ Comment un boucher qu’est le Général Major Innocent Kabandana se balade impunément partout sans être inquiété outre mesure par les justices des Etats où il se balade?
    2/ Les médias, les associations de défense des droits de l’homme et les partis d’opposition mozambicains ont-ils été informé par par les partis politiques dits d’opposition et les associations de défense des droits rwandaises opérant à l’extérieur du Rwanda de la présence d’un boucher que l’Afrique moderne n’a connu dans son histoire qu’est le le Général Major rwandais Innocent Kabandana?
    3/ Des milliers de Rwandais ont appris qu’un des assassins présumés de Kizito Mihigo, Marie-Michèle Umuhoza, alors porte-parole du RIB au moments des faits mène tranquillement sa vie au Canada où elle aurait obtenu le statut de réfugié politique, le tout au vu et au su des Rwandais dont certains se disent amis de Kizito Mihigo. Comment un Etat dit de droit qu’est le Canada aurait accoré un statut de réfugié politique à une criminelle présumée notoire qu’est Umuhoza Marie-Michèle? Les médias et associations de défense des droits de l’homme et le service de l’immigration canadiens ont-ils été informé de la présence de celle-ci sur le sol canadiens? Dans l’affirmative, quels sont les réactions des ceux-ci? Dans la négative, ce serait alors l’apathie et le verbiage de la part de ceux qui prétendent être défenseurs des droits de l’homme et/ou être des opposants à un régime sanguinaire et despotique de Kagame qui encourager les criminels de Kagame de prospérer dans leurs méfaits. Se alors une autre question. Pourquoi ces apathie et verbiage stérile?
    Si ces criminels présumés étaient Hutu, le monde entier en serait informé et ils seraient déjà en cage au Canada ou ailleurs et ce, pour plusieurs années. Il convient de préciser que ce Général rwandais criminel présumé ne bénéficie d’aucune immunité et que les crimes qu’il a commis au Rwanda et ailleurs contre les Rwandais sont imprescriptibles. Les médias mozambicains reprennent généralement les infos glanées dans les médias portugais et ceux des Etats d’Afrique Australe. Une compagne coordonnée d’infovia ces médias relativement à ce criminel serait plus opérante que des commentaires sur the rwandan et autres tv on line.

LEAVE A REPLY