UBUDASA DU RWANDA

Par Abbé Athanase Mutarambirwa

J’entendais sonner mon réveil sans pouvoir couper mon sommeil

A cause du mensonge je restais loin dans les grands songes.

Bien avant que je me réveille, on me faisait croire aux merveilles

Pourtant ce qui nous arrive est vraiment une ignoble dérive.

Oui j’ouvre les yeux pour voir et les mains pour agir

Et vous, je viens vous aviser et vous demander de réagir.

Il est du devoir de toute l’humanité

S’elle ne veut pas perdre sa dignité.

Ubudasa dont parle le Rwanda

Pour dire : « non semblables aux autres »

C’est Kagame qui se dit incomparable,

Incontournable et même intouchable.

Mais, hélas, le con le dit en connaissance de cause

Personne ne veut le toucher

Au lieu de l’arrêter

Tout le monde défend sa cause.

Ubudasa : Si faible qu’il soit on dit qu’il est l’homme fort.

Ubudasa : le grand diviseur mais le monde l’appelle visionnaire.

Ubudasa : un envahisseur sous le masque de leader

Ubudasa : un violeur déguisé en libérateur.  

Partout il sème la terreur et se met le premier en colère.

Il a beaucoup tué   et beaucoup l’ont soutenu

Il organise souvent les kidnappings et il nie tout le rapport-mapping

Déclencheur de génocide, il reçoit les honneurs d’un sauveur.

Il dit que personne ne l’égale, quand il ment le monde écoute

Bien qu’il soit un bon tyran, il a bien été au Vatican.

Ce qui est plus inconcevable, il reste toujours intouchable.

Non, je crie à vous, tous les sages, écoutez bien mon message

Et vous, les dirigeants du monde, ne laissez pas régner le mensonge.

Où le méchant s’appelle le vaillant, 

Où l’erreur s’appelle l’honneur

Où la vie ôtée s’appelle vérité

Où le monde applaudit le maudit.

Non, je crie à vous, tous les sages, écoutez bien mon message

Et vous, les dirigeants du monde, ne laissez pas régner le mensonge.

La police est une force de désordre

L’ordre militaire sème la désolation 

La loi défend l’injustice

Car la justice n’a plus de voix.

Non, je crie à vous, tous les sages, écoutez bien mon message

Et vous, les dirigeants du monde, ne laissez pas régner le mensonge.

Les vraies valeurs sont renversées 

L’autocratie chasse la démocratie

La corruption s’impose sans condition

La vanité détruit l’humanité.

Non, je crie à vous, tous les sages, écoutez bien mon message

Et vous, les dirigeants du monde, ne laissez pas régner le mensonge.

.

LEAVE A REPLY