France-Rwanda-Le rapport Duclert satisfera-t-il les attentes de ce qui l’ont tant souhaité?

Mr Hervé Cheuzeville et l’Ambassadeur Jean Marie Vianney Ndagijimana, deux écrivains (pas moins de deux livres chacun sur le passé récent et conflictuel du Rwanda et de la région), analysent les conclusions du rapport de la commission des experts et historiens mise en place par le Président Macron, commission dite Duclert.

Entre Paris et Kigali, qui sera le plus satisfait des conclusions?

1 COMMENT

  1. Rares sont les Rwandais de ‘intérieur qui ont lu ce fameux rapport dit Duclert commandé par Macron .
    Or, le constat pathétique et pitoyable est que certains oligarques et partisans du régime dansent comme de songes devant une banane. Ils comprenant manifestement pas jeu verbal des Français ou la teneur de la langue française.
    La Commission écarte la responsabilité directe ou indirecte de la France dans les crimes qui lui sont misérablement non pas par les rescapés du génocide dit des Tutsi mais mais un petit un groupe d’individus dont l’objectif non avoué expressément est de lui extorquer des fonds ou des milliers voire des millions d’euros. Ils ne savent que les crimes ou tout fait négatif commis dirigeants ou fonctionnaire d’un Etat en fonction est juridiquement imputable à son Etat ou nullement à l’intéressé et cette règle est insusceptible de dérogation. Les membres de la Commission loue les actions de leur armée au Rwanda durant la période considérée y compris l’Opération Turquoise. Enfin, les membres de cette commission déconstruisent littéralement les accusations de Gauthier Alain selon les quelles le Veuve Habyarimana a commis le génocide des Tutsi. Outre que le Rapport dit qu’au regard des faits elle n’a pas commis le génocide contre les Tutsi, elle ne l’a nullement planifié, la planification des massacres des Tutsi par les autorités rwandaises d’alors étant une fabulation et n’existant que dans l’imaginaire d’un petit groupe d’individus dont Gauthier Alain et ce, pour des raisons obscures. Celui-ci est un Français qui s’est autoproclamé expert dans la division des Rwandais en deux camps, d’un côté, les Tutsi, victimes du génocide qui a été commis par les Hutu et de l’autre, les Hutu, les bourreaux, auteurs de ce génocide contre les Tutsi, le tout avec l’appui du régime Kagame, du FPR et ses branches dont Ibuka et CNLG. Il convient de rappeler que c’est même Gauthier Alain qui a colporté à grande échelle les inepties selon lesquelles les Tutsi Rwandais sont une race et cette énormité n’a malheureusement pas été condamnée par ceux qui prétendent qu’il existe un et un seul Peuple Rwandais, indivisible et qui vient du fond des âges et que par conséquent, il n’existe pas au Rwanda des ethnies et encore moins des races. Ils ne mesurent pas l’extrême gravité des agissements de cet individu non seulement pour les Rwandais d’aujourd’hui mais également pour notre jeunesse. Certaines déclarations scatologiques de Monsieur Duclert à l’endroit du Président Habyarimana ne sont que de pures divagations subjectives qui témoignent sa méconnaissance totale de notre pays et du Peuple Rwandais ou de l’Affaire Rwandaise. Il s’est contenté de reproduire moutonnement les ragots ramassés dans bistrots de son pays, tels que Habyarimana, raciste, corrompu etc. Or, ni Kagame ni aucun Rwandais étiqueté Tutsi n’a dit que feu Habyarimana était raciste contre les Tutsi ou corrompu. S’il est confirmé que Kagame, introuvé publiquement dans notre pays depuis plus un an n’est plus de ce monde, qu’écriront ces individus? Gauthier retournera sa verse afin de pouvoir intégrer le nouveau régime. Pour plaire aux nouveaux dirigeants, il vomira tout ce qu’il dans ses entrailles sur feu Kagame et son épouse. Au mépris du bons sens élémentaires, les membres de la commission ci-dessus indiqué affirment clairement sans équivoque que ni les soldats français ni la France n’a participé à aucun crimes contre les Tutsi. Par Contre, ils se déchargent contre les morts à savoir contre feux Mitterrand et Habyarimana. Ils proféreront les mêmes infamies contre Kagame après sa mort. Car une commission sera créée pour faire état de la natures des liens entre Macron et Kagame d’une part et entre celui-ci et Sarkozy. Pourquoi, tous les crimes abominables qu’ont commis et qui sont encore commis par Kagame et autre seront portés à la connaissance des Rwandais et du monde entier. Leurs auteurs répondront de leurs méfaits devant la vraie justice rwandaise. C’est donc une question de temps. Même s’ils terrent dans les entrailles de la terre, ils seront trouvés et jugés pour leurs méfaits. Leurs soi-disant ami actuels à savoir Macron ou Sarkozy ou qui quiconque autre ne leur seront d’aucun secours. La France a jugé post mortem feu Habyarimana, dit maladroitement homme de la France, via sa veuve. Cet acte n’a pas visiblement pas inspiré Kagame et les siens (différents des rescapés du génocide dit des Tutsi). Les assassinats de 6 Français par les soldats du FPR sur ordre de Kagame ne resteront sûrement pas impunis.

LEAVE A REPLY