Présidentielle Rwandaise : Ceux qui veulent nuire au Rwanda ne sont pas Dieu – Paul Kagame

Le candidat du parti RPF Inkotanyi, Paul Kagame, a affirmé que les Rwandais, en considérant leur histoire et les progrès accomplis, ne devraient pas être intimidés par ceux qui dénigrent le Rwanda et cherchent à lui nuire.

Il a fait cette déclaration ce samedi 22 juin 2024, lors du lancement de la campagne électorale du candidat du RPF Inkotanyi, dans le district de Musanze, secteur de Busogo, dans la province du Nord.

Il a déclaré : « Les Rwandais sont uniques. Nous avons parcouru un long chemin, c’est pourquoi tous ces bruits que vous entendez ici et là… ceux qui ne souhaitent pas le bien du Rwanda devraient rester silencieux. À partir des noms que les gens donnent, il y a un nom qu’ils appellent Iyamuremye. Vous le connaissez ? Y a-t-il parmi eux quelqu’un nommé Iyaturemye ? Non. Sibomana est un autre nom similaire. Parmi les noms en kinyarwanda, il y en a beaucoup qui expriment bien les choses. Sibomana, Iyaturemye ne sont pas eux. Mais ici, nous nous sommes réunis pour cette activité, liée aux moments à venir, pour élire à différents niveaux, y compris le niveau des députés et celui du président du pays. Nous devons faire tout cela en sachant que c’est nous qui le faisons pour nous-mêmes. C’est nous qui en subirons les conséquences, bonnes ou mauvaises. »

« Mais c’est une manière de renouveler notre engagement. Vous savez qu’il arrive un moment où il faut revenir en arrière et renouveler l’engagement que nous avions pris. Cela signifie remettre de l’énergie dans ce que nous faisions. Ces élections auxquelles nous allons participer concernent le pays. Ce sont les citoyens, tous les Rwandais, qui renouvellent leur engagement à dire comment ils veulent être gouvernés, comment ils veulent vivre, mais cela signifie aussi que nous devons faire tout ce qui est possible, ce que nous faisons déjà, et aller plus loin, nous mener sur le chemin du développement et nous éloigner de la pauvreté. »

Le candidat du RPF-Inkotanyi, Paul Kagame, a exprimé sa confiance dans le soutien des citoyens, qui lui ont demandé de se représenter.

Paul Kagame a affirmé avoir confiance dans le fait que les citoyens voteront massivement pour lui, comme ils le lui ont promis.

Il a déclaré que cette campagne électorale sera facile pour lui, car sa candidature pour un autre mandat ne vient pas de lui, mais à la demande des citoyens.

Il a dit : « Aujourd’hui, je suis ici pour vous demander de bien voter le 15 du mois prochain. En votant, je n’ai pas beaucoup de travail à faire, venir ici est juste comme une visite, je ne suis pas venu vous demander des voix, n’est-ce pas vous qui m’avez demandé de me présenter ? ».

Il a ajouté : « Donc, vous m’avez demandé de me présenter et ensuite vous ne voterez pas pour moi ? Et même si vous ne votiez pas pour moi, je n’en ferais pas un problème. »

Il a expliqué que le travail qu’ils lui ont confié, il l’a fait du mieux qu’il a pu et ils l’ont aidé, c’est pourquoi ils devraient partager les résultats obtenus.

Il a dit : « Les choses qui n’ont pas bien fonctionné, vous en avez aussi une part de responsabilité, tout comme vous avez une part de responsabilité dans ce qui a bien fonctionné. »

Paul Kagame a rappelé la situation du pays il y a 30 ans, où les Rwandais vivaient des problèmes causés par les effets du colonialisme.

Il a affirmé que la politique actuelle du pays, surtout en cette période de campagne électorale, vise à améliorer la vie des citoyens et à les développer davantage.

Il a dit : « La politique du RPF Inkotanyi consiste à changer les mauvais moments de l’histoire, c’est cela le RPF, et le RPF signifie la différence, la différence dans cette histoire que j’ai mentionnée, la différence des choses qui doivent changer et qui sont changées avec vous. »

Il a affirmé que cette différence va de pair avec la démocratie de choisir son propre gouvernement : « La démocratie signifie choisir ce qui vous convient, et ce que vous voulez, vous avez la liberté de choisir. Les autres ont leur propre choix, cela les concerne, mais ici au Rwanda cela ne les concerne pas, cela nous concerne. »

Il n’y a rien de mieux que d’être Rwandais, et en plus, rien de mieux que de vous être votre dirigeant. Paul Kagame, candidat du RPF-Inkotanyi, a insisté sur la beauté du Rwanda et des Rwandais, affirmant qu’il n’y a rien de mieux que d’être Rwandais.

Il a dit : « Pensez-vous qu’il y a quelque chose de mieux que d’être au Rwanda ? Je parle de ce qui me concerne, il n’y a rien de mieux que d’être Rwandais, et en plus, rien de mieux que de vous être votre dirigeant, c’est pourquoi je dis cela, vous diriger est facile. »

Paul Kagame a remercié les citoyens pour leur participation à la campagne électorale et les a remerciés pour leur comportement au cours des dernières années, où beaucoup de choses ont été accomplies grâce à leur collaboration avec le gouvernement.

Il a également remercié les huit partis politiques qui se sont joints au RPF-Inkotanyi pour promouvoir son candidat.

L’événement de lancement de la campagne du candidat du RPF-Inkotanyi a débuté ce samedi 22 juin 2024, avec une foule de citoyens remplissant le terrain du campus de l’Université du Rwanda à Busogo (UR-CAVM), où il y avait de nombreux musiciens et artistes pour animer les participants. Certains de ces citoyens sont arrivés sur les lieux dès minuit, restant au soleil toute la journée. Le président Kagame est arrivé sur place vers midi, entouré d’une forte sécurité comprenant son fils, le capitaine Ian Kagame, et il est resté une trentaine de minutes avant de repartir après avoir prononcé son discours.

La campagne électorale de Paul Kagame se poursuivra dans le district de Rubavu ce dimanche 23 juin 2024.

Le président Kagame est au pouvoir depuis 24 ans en tant que président de la République, mais en réalité, il est l’homme fort du Rwanda depuis 1994. Les analystes affirment qu’il ne tolère pas l’opposition à son régime, et la preuve en est qu’il n’a pas autorisé les candidats sérieux qui auraient pu le défier, comme Victoire Ingabire, à se présenter à ces élections, préférant des candidats plus faibles.