Le Rwanda achète des “drones” de combat pour sa guerre au Mozambique

By Erasme Rugemintwaza

Alors que le Rwanda poursuit ses opérations militaires dans la province mozambicaine de Cabo Delgado, il est maintenant en proie à des affrontements acharnés avec les rebelles; c’est pourquoi il envisage d’utiliser des avions de combat sans pilote, communément appelés « drones ».

Ceci est dû au fait que dans cette guerre, les Forces Rwandaises de Défense (RDF) n’ont pas pu continuer les combats facilement, car elles ont eu de sérieux problèmes dans les forêts où les rebelles se cacheraient ; les rebelles y sont tellement habitués que l’intrus ne sait pas d’où viennent les coups de feu. L’accès aux forêts est également difficile, car les voies sont parsemées de nombreuses mines anti-personnelles et anti-tanks.

L’utilisation de « drones » dans ces forêts permettrait alors à l’armée rwandaise de réduire les pertes humaines et de pouvoir faire face aux rebelles sans les rencontrer vis-à-vis.

C’est dans ce contexte que le Rwanda lorgne sur la capacité de la Turquie à fabriquer des « drones » de type STM KARGU Kamikaze, ASELSAN, OTOKAR, HAVELSAN, BAYRAKTAR TB2 et autres.

Ce type de “drone” a récemment été lancé par la Turquie, et parmi ses clients les plus en vue se trouve le Rwanda, selon un récent rapport d’Africa Intelligence du 27 septembre 2021. Ceci vient également trois semaines après que le Ministre des Affaires étrangères du Rwanda Dr. Vincent Biruta et sa délégation aient effectué une visite de travail en Turquie, le 09/05/2021, pour discuter des relations diplomatiques, militaires, commerciales et plus encore.

Selon les dernières informations, Africa Intelligence rapporte que le Rwanda envisage d’acheter au moins une dizaine de « drones », qui seront principalement utilisés dans la guerre au Mozambique.

Bien que les « drones » turcs soient très fiables, ils sont moins chers que ceux du Royaume-Uni, de la France, des États-Unis et d’autres superpuissances. Les avions turcs susmentionnés coûteraient entre deux et dix millions de dollars américans chacun, soit entre deux et dix milliards de francs rwandais. Cela signifie que les dix avions dont le Rwanda a besoin, peuvent être achetés pour une centaine de milliards de francs rwandais.

Si le président Kagame dit toujours que le Rwanda n’a aucun intérêt financier au Mozambique, d’où tire-t-il ces sommes d’argent colossales qu’il investit dans cette guerre? Et pourquoi un investissement très coûteux, en hommes et en argent? Comment ces sommes seront-elles récupérées? Cette question reste sans réponse!

1 COMMENT

  1. Rwanda: achat des avions sans pilote ou drones!!!!!
    Il s’agit de l’intox au surplus de très mauvaise qualité.
    Le Rwanda est en faillite de sorte qu’il n’est même pas en état d’honorer ses engagements financiers internationaux.
    Pour contracter un prêt de quelque nature que ce soit auprès des bailleurs de fonds étrangers, le Rwanda doit préalablement obtenir l’accord du FMI. Il ne vit que par des subsides qui lui sont allouées par les bienfaiteurs étrangers. Plus 70 % du budget de la santé proviennent des concours financiers éttangers.
    Il est de notoriété publique que les soldats que Kagame a envoyés en RCA hors ONU sont entièrement pris en charge par le pays bénéficiaire. Concernant ceux envoyés au Mozambique pour protéger les intérêts de la France (TOTAL) et des USA (Axxon Mobil), ils sont intégralement pris en charge par la France, Mozambique et Axxon Mobil.
    Au regard des faits, affirmer que le Rwanda va acquérir des drones pour combattre les laissés-pour-compte mozambicains c’est amuser les galeries. L’auteur d’une d’une telle affirmation entend dire que le Rwanda va dépenser plusieurs millions de dollars US pour assurer la sécurité et protéger les intérêts du Mozambique, de la France et des USA. Même une personne dénuée de discernement ne peut accorder une moindre crédibilité à une telle assertion Son intoxication est inopérante.

LEAVE A REPLY