Victor Manege Gakoko: contre le tripatouillage de la constitution rwandaise

Aux signataires de la pétition “contre le tripatouillage de la constitution rwandaise”.

Je viens de m’acquitter de la noble mission que vous m’avez implicitement confiée : celle de transmettre notre point de vue au Président Paul Kagame. Veuillez donc prendre connaissance de la lettre de transmission. Je tiens à vous remercier et à vous informer que ladite pétition restera active sur Internet tout le temps que de besoin.

Montréal, le 24 juillet 2015

Son Excellence Monsieur Paul Kagame
Président de la République du Rwanda
Village Urugwiro
B.P. 15 KIGALI

Objet : contre le tripatouillage de la constitution rwandaise

Référence : CONTRE LE TRIPATOUILLAGE DE LA CONSTITUTION RWANDAISE

Excellence Monsieur le Président,

Vous avez encouragé les Rwandais à partager leurs opinions concernant la modification de la constitution, modification qui permettrait de vous représenter pour un troisième mandat présidentiel en 2017.

Il est de notre devoir de citoyen de rendre publique notre inquiétude à travers la présente la pétition. Elle est signée par un certain nombre de personnalités tant du monde politique que de la socièté civile. Au moment où vous n’avez pas encore pris définitivement votre décision, nous gardons l’espoir que notre appel retiendra votre particulière attention.

Indépendamment de toute spéculation politique, idéologique, matérialiste ou partisane, la valeur de notre argumentation se veut suprême. Elle rappelle les principes d’honneur sur lesquels reposent la crédibilité, la légitimité et la légalité de tout pouvoir, à savoir “le serment solennel d’un chef d’état prononcé lors de son entrée en fonction”. En plus de ce contrat conclu avec le peuple rwandais, la parole donnée publiquement à maintes reprises, lors de vos interviews, constitue un gage additionnel contre le parjure constitutionnel.

Nous pensons qu’un chef d’État d’une forte personnalité sait toujours se placer au dessus des sollicitations tendancieuses et fallacieuses issues de son propre clan ou de sa famille politique. Par ailleurs, nous estimons qu’un officier-général d’une grande valeur comme la vôtre respecte toujours sa parole devant ses troupes, en guise de discipline. Enfin, nous ne doutons pas qu’en toute sérénité vous avez les coudées franches pour conduire l’alternance politique dans les meilleures conditions possibles.

Excellence Monsieur le Président, aussi point n’est besoin de souligner que les tracts massifs en faveur du dévérouillage de la constitution sont le résultat d’une campagne frauduleuse orchestrée par la nouvelle bourgoisie au pouvoir. Érigée désormais en caste dominante, elle défend mordicus la sécurité prolongée des acquis obtenus de façon illicite et/ou au prix des grandes souffrances infligées au peuple rwandais.

Que les conseils de vos pairs et l’exemple de Nelson Mandela éclairent davantage votre sage réflexion pour que celle-ci aboutisse enfin à une décision historique digne de foi. Et que vive la République du Rwanda.

Veuillez agréer, Excellence Monsieur le Président, l’expression de notre très haute considération.

Au nom des signataires de la pétition,

Victor Manege Gakoko
209- 9431 Boulevard Lasalle
Montréal (CANADA)
H8R-2M8