RWANDA: Le Gouvernement semble enfin revenir à la raison!

Par RUGEMINTWAZA Erasme

Ce vendredi, le 30 Juillet 2021, le Gouvernement rwandais a finalement retrouvé la raison et a allégé les mesures  draconiennes prises dernièrement pour essayer de contenir la flambée de Coronavirus. Ces mesures allégées devraient prendre échéance ce 31/07/2021. Les mesures revues et allégées sont surtout celles qui imposaient la fermeture des activités commerciales et autres activités du secteur informel. Parmi les mesures draconiennes, il y a celle qui fait pousser la chaire de poule : « le confinement à la maison ». Ainsi la ville de Kigali et 8 autres districts notamment Burera, Gicumbi, Kamonyi, Musanze, Nyagatare, Rubavu et Rutsiro qui étaient concernés par le confinement ne seront plus sous ce régime du 01/08/2021 au 15/08/2021, juste 15 jours pour attendre le prochain conseil du gouvernement ad hoc. 

Ces nouvelles mesures de laisser les rwandais sortir pour aller vaquer aux diverses activités de survie ont été applaudies par tous les rwandais, d’autant plus qu’il est évident que la pandémie ne désarme pas et qu’il faut désormais commencer à chercher comment cohabiter avec le virus. Parce qu’enfermer les gens à la maison, est une décision qui a de conséquences désastreuses sur les secteurs commercial et informel qui normalement englobent la majorité des rwandais que le secteur formel. 

Si on analyse les chiffres de la pandémie jusqu’au 29/08/2021, on constate que des mesures sont cette fois-ci décrétées par la sagesse et la prise en considération des réalités du Rwanda et de la vie des rwandais. En effet jusqu’au 29 juillet 2021, juste une période d’une semaine, 7.836 nouveaux cas d’infection ont été confirmés sur 129.809 tests soit 6%, alors que dans la semaine précédente on avait 9.775 cas sur 193.486 tests, soit 5.05% ; dans la semaine concernée on a eu 84 décès alors que la semaine précédentes on en avait 81. Les personnes qui viennent de recevoir 2 doses de vaccin ont seulement 439.568. On voit très clairement que la pandémie fait plus que jamais rage. D’où la conclusion que les mesures prises en considération d’autres paramètres que la flambée des infections, est sage. Ce qui aurait été, même bien avant, l’attitude du gouvernement. 

Premièrement le Rwanda est parmi les pays les plus pauvres de la planète, avec sa 20e place. Les chiffres montrent que 1/3 de la population rwandaise vit sous le seuil de la pauvreté, soit environ 4 millions de gens qui mangent à peine, avec une bénédiction divine, une fois par jour! On ne peut pas passer sous silence que 38% des enfants de moins de 5 ans sont malnutris! Cette vie déjà difficile est aggravée par une surpopulation dont la densité est de plus de 500habitants/km2, et de surcroît plus de 85% de la population rwandaises vivent par une agriculture de subsistance dont la majorité a une parcelle d’exploitation agricole de moins de 2 ares! Ces gens ne sont pas confinables, car on ne confine pas  la pauvreté! Aussi le gouvernement est-il presque impuissant devant cette situation qui risque de créer une famine chronique d’autant plus que les  rations alimentaires distribuées par le Gouvernement aux plus nécessiteux, sont insignifiantes. Sans ces mesures d’allègement, il y avait risque d’une désobéissance civile, la population préférant en venir aux prises avec la police plutôt que de mourir de faim : « La faim chasse le loup hors du bois! »

Continuer d’enfermer les Rwandais chez eux alors que le pays est ouvert aux étrangers, qui apportent au pays d’autres souches du virus comme le Delta, et pire encore sans aucun programme de vaccination solide, serait ne séquestration vaine.

Et même si la pandémie continue de faire rage, l’allègement des mesures est une décision dictée par la sagesse. Au lieu de mourir de faim, on peut se protéger et sortir pour « chasser la vie », vue que le gouvernement est obnubilé par les business qui coûtent des milliards d’argent au lieu d’arrêter des mesures  d’endiguer la pandémie et pro-pauvres  durables.

LEAVE A REPLY