L’ARMEE RWANDAISE ET M23 VIENNENT D’ATTAQUER LA RD CONGO/NORD KIVU

1 COMMENT

  1. Il est crié sur tous les toits que la RDC est gorgée de richesses de toutes sortes. Ok.
    Mais une question se pose de savoir à quoi servent ces richesses pour les Congolais? Avec ces richesses, pourquoi les « dirigeants » congolais n’achètent-ils pas du matériel pour assurer la sécurité des Congolais?
    Une autre question, comment un petit pays qu’est le Rwanda ou une poignée d’individus regroupés au sein d’une groupuscule appelée M23 puisse semer la mort et la terreur contre des millions de Congolais du Kivu au vu et au su du monde entier?
    C’est un fait établi que le M23 est une fiction. En réalité, ceux qui sèment la mort et la terreur contre les Congolais dans leur propre pays sont les soldats de l’armée rwandaise, le tout en exécution d’ordre émanant du commandant en chef, à savoir Kagame.
    A supposer que c’est effectivement le M23, organisation armée qui a été créée par un groupe de Congolais, dès lors que leurs agissements sont constitutifs de crimes à moins qu’ils soient exceptionnellement actes normaux et légitimes, se pose la question suivante. Les autorités congolaises connaissent les chefs de ce groupe armé. Ils savent qui ils sont. Pourquoi les autorités congolaises n’ont jamais émis des mandats d’arrêt nationaux et/ou internationaux contre ces hors-la-loi pour des faits criminels notoirement connus ?
    Dans le cas contraire, Tshisekedi est commandant en chef, garant de la sécurité des Congolais, si son armée n’est pas en état de bouter les soldat de Kagame hors de la RDC, pourquoi au nom de son pays, il n’a pas saisi le Conseil de Sécurité de l’ONU comme l’a fait l’Ukraine?
    Le constat étonnant est la gesticulation du Président congolais et des déclarations pathétiques et misérables de ses ministres sur l’agression contre leur propre pays, jusqu’à nier l’évidence c’est-à-dire affirmer devant le monde entier qu’il n’y a pas de soldats rwandais sur le sol congolais et que donc ces bandes armées sont composées de Congolais.
    Au regard des faits, le problème n’est pas le M23 et encore moins le Rwanda ou Kagame mais le président de RDC et autres kleptocrates du régime congolais.
    A ce jour, le constat regrettable est que ceux que l’on appelle dirigeants congolais n’ont pas encore prouvé qu’ils méritent le respect car pour exiger le respect ou prétendre être respecté, il faut préalablement prouver qu’on mérite ce respect ou qu’on a déjà prouvé qu’on le mérite. Pleurnicher toute la journée, crier sur tous les toits que Kagame a fait ou fait ceci, cela, le Rwanda est une fiction. S’agissant de l’agression armée, c’est la commandant en chef qui prend la décision qui est ensuite exécutée par les soldats. Dans le cas présent, c’est un fait de notoriété publique que le commandant en chef de l’armée du Rwanda est Kagame. Par conséquent c’est lui qui a pris la décision d’envahir la RDC. Se pose alors la question de savoir pourquoi Tshisekedi n’ose-t-il pas dire publiquement que le mal du Kivu est Kagame et le sommer de rapatrier ses criminels sous peine d’appliquer le droit international: exercer effectivement le droit de poursuivre les criminels jusqu’à leur nid. Le comble est de constater le silence de tombeau de l’opposition alors que c’est la crédibilité et l’image de la RDC et ses dirigeants qui sont en jeu.

LEAVE A REPLY