Les dernières actualités sur les paiements en cryptomonnaies

Bien que volatile, la cryptomonnaie intéresse davantage les investisseurs. Non seulement elle favorise leur investissement, mais son utilisation est devenue courante. En effet, il est désormais possible de s’en servir au quotidien. L’usage de la monnaie numérique pour le paiement de nombreux services facilite la tâche de chaque utilisateur.

Depuis quelque temps, le paiement en cryptomonnaie est autorisé dans plusieurs pays et régions dans le monde. Londres, Dubaï, Russie, Tokyo, Amsterdam, Berlin et San Francisco en font partie. De quoi régler plus aisément les additions dans les restaurants, les magasins, le domaine de l’immobilier, les factures de l’électricité, etc. Certains établissements en France acceptent également la cryptomonnaie comme moyen de paiement. 

L’emploi de la cryptomonnaie est de plus en plus multiple, bien que limité. Cet article présentera justement toutes les dernières actualités en lien avec les paiements en cryptomonnaies.

Les crypto-cartes : gros plan sur leur fonctionnement

Le paiement en cryptomonnaie commence à se démocratiser. Tout a débuté quand certains sites web ont autorisé différentes opérations grâce à Bitcoin. Certaines enseignes françaises, y compris les bars, approuvent également ce type de paiement. D’ailleurs, il existe aujourd’hui des cartes adaptées appelées les crypto-cartes. 

Face à l’engouement des utilisateurs de Coinbase, cette dernière a mis en place en avril 2019, une carte adéquate. Elle est devenue accessible dans d’autres pays, soit en Espagne, Allemagne, Irlande, aux Pays-Bas, etc, deux mois après sa création. 

La crypto-carte ressemble quasiment aux cartes classiques. Il est donc possible de l’utiliser dans tous les points de vente. Il suffit de l’introduire dans un distributeur et d’effectuer les transactions, et le tour est joué ! Ce dispositif convient également pour les paiements mobiles. Le principe est simple. Une fois la crypto-carte insérée dans le terminal, il ne reste plus qu’à indiquer le code PIN. L’utilisateur sera débité de 0,03 ETH.

Les crypto-monnaies donnent à chaque investisseur la possibilité de maximiser ses profits. Actuellement, il existe un large éventail de plateformes disponibles pour faciliter cette tâche. Bitcoin Era est l’application la plus populaire, notamment pour sa facilité d’utilisation. Aussi, grâce à la création de crypto-cartes, les utilisateurs ne pourront que s’en réjouir. Non seulement les frais de gestion sont minimes, mais leur taux de fiabilité est également intéressant.

Traduit avec www.DeepL.com/Translator (version gratuite)

Lydia : la fintech française ouvre ses portes à la cryptomonnaie

Le 22 novembre, Lydia a annoncé le lancement de son nouveau service qui s’aligne quasiment à celui de la banque. Pour faciliter l’intervention de ses utilisateurs, l’application a éliminé de nombreuses contraintes. Les transactions sont, en effet, autorisées 24 h sur 24 sans passer par l’ouverture d’un compte titres. En étroite collaboration avec Bitpanda, Lydia offre l’opportunité aux internautes d’investir avec un faible capital de départ soit 1 euro.  

Pour que les investisseurs puissent s’en servir comme un mode de paiement cryptomonnaie à part entière, Lydia leur propose une offre gratuite. Ils auront, de ce fait, l’occasion de réaliser jusqu’à 20 opérations dans le mois. Bien évidemment, il existe des abonnements plus intéressants allant de 4,90 à 7,90 euros selon les réelles attentes de chaque utilisateur.

Pour permettre à ses clients d’employer aisément leur application, Lydia a élargi sa gamme. Ainsi, les consommateurs bénéficieront d’un livret d’épargne, de compte de crédit, des cartes de paiement ainsi que de compte courant.  

Lydia a pour principal objectif de motiver les jeunes. D’ailleurs, la plus grande partie de ses utilisateurs possède une tranche d’âge de 18 à 35 ans.

Paiement en cryptomonnaie sur Mastercard 

Hormis PayPal qui a annoncé l’autorisation du paiement en cryptomonnaie en mois d’avril, MasterCard s’est également lancée dans cette belle aventure. Aux États-Unis, la cryptomonnaie attire de plus en plus les investisseurs. Souhaitant leur offrir une opportunité de bénéficier d’un mode de paiement plus pratique, MasterCard a décidé d’accélérer les échanges des actifs par le biais d’une carte de débit ou de crédit.

Pour mettre son projet en œuvre, la société a collaboré avec Bakkt qui détient des portefeuilles de cryptomonnaie. Les deux industries comptent par tous les moyens atteindre une nouvelle cible. Les porteurs de parts de Bitcoin aux États-Unis en font partie. Si MasterCard dispose de plusieurs clients, Bakkt, quant à lui, coopère étroitement avec le génie du Starbucks ainsi qu’une multitude de chaînes d’hôtels. Un combo gagnant ! 

Hormis la mise en place de cartes de crédit, MasterCard prévoit aussi d’installer des devises virtuelles adaptées à des programmes de fidélité. Visa est également en pleine procédure pour permettre à ses utilisateurs de faire leurs emplettes dans les magasins via Google Pay ou Apple Pay grâce à Bakkt.

Le tourisme en Thaïlande et l’utilité Token

La pandémie a créé un énorme blocage dans le monde du tourisme. Pour limiter, de ce fait, les contacts et relancer l’économie, chaque pays a cherché les solutions adéquates. La plupart des acteurs du tourisme ont choisi la cryptomonnaie pour avancer à savoir La Thaïlande. Elle a, en effet, pris l’initiative d’étudier la faisabilité de la mise en place de l’utilité token appelé aussi le TAT Coin. Ce dernier est spécialement conçu pour le tourisme. 

Étant donné que le marché de la cryptomonnaie a atteint les 3 000 milliards de dollars, l’année 2020, le fondateur de Bitkub compte désormais prendre en considération les investisseurs cryptographiques. Cette raison explique pourquoi la Thaïlande doit se préparer pour rendre les transactions encore plus aisées. Cette possibilité sera prise en compte durant un échange avec les Securities and Exchange Commission thaïlandaise, selon le gouverneur TAT. 

LEAVE A REPLY