La CEDH annnule le vol pour l’expulsion de migrants au Rwanda

Le vol censé transporter mardi soir des migrants du Royaume-Uni vers le Rwanda, un projet du gouvernement britannique pour décourager l’immigration illégale, a été annulé après l’intervention de la Cour européenne des droits de l’Homme. « Selon la Convention des Droits de l’Homme, la Cour a estimé que les droits de cet irakien ne seraient pas respectés, suivant les critères européens, si il était expulsé vers le Rwanda », a déclaré Pierre Benazet, correspondant de France 24 à Bruxelles.

Le Royaume-Uni avait prévu d’expulser mardi 14 juin 2022 des migrants arrivés clandestinement sur le sol britannique. Suite à une décision de dernière minute de la Cour européenne des droits de l’homme, le premier vol a été annulé. Le projet de Londres est d’expulser des migrants de différentes nationalités à Kigali, la capitale du Rwanda, à 6000 kilomètres de là, pour dissuader de futurs candidats à l’immigration. Cet accord entre Londres et Kigali suscite un tollé outre-Manche, critiqué par l’ONU, des défenseurs des droits humains, l’Église anglicane mais aussi la famille royale. Pourquoi le Rwanda a-t-il signé ? Guillaume Erner reçoit Thibaut Fleury-Graff, professeur de droit international à l’Université Paris Saclay et co-auteur avec Alexis Marie de « »Droit de l’asile » (PUF).

LEAVE A REPLY