RWANDA: INGABIRE Victoire tire la sonnette d’alarme!

Victoire Ingabire

Par Erasme Rugemintwaza

Au Rwanda, se permettre d’avoir une voix dissonante aux oreilles de Kagame, ou oser critiquer le régime de Kigali, c’est se précipiter dans les crocs d’un lion affamé. Les arrestations arbitraires multiples depuis ce 14 octobre 2021, illustrent combien le régime de Kagame est irreversiblement et inexorablement sur la voie autoritaire. Tout le monde le voit, tout le monde le sait. Et chaque jour fait son lot de prisonniers!

Après que dans la nuit du mercredi 13 octobre au jeudi 14 octobre 2021, le Bureau Rwandais d’Investigation (RIB) aît annoncé via twitter avoir arrêté 6 personnes dont le journaliste Théoneste Nsengimana, les accusant de répandre des rumeurs pour créer des troubles et le soulèvement de la population, Victoire Ingabire le leader du parti DALFA-UMURINZI a déclaré que sur les 10 personnes arrêtées, 7 sont des membres de son parti DALFA-Umurinzi.

Victoire Ingabire a déclaré samedi 16 octobre 2021, via Facebook et Twitter :
“Neuf personnes sont aux mains du RIB, dont 7 sont nos partisans du parti DALFA-Umurinzi, et ces personnes sont soupçonnées de semer les troubles dans la population lors de l’événement dit ‘ Journée Ingabire’. Les personnes arrêtées ont rencontré un avocat. Merci pour cette opportunité. J’exhorte les autorités à examiner attentivement leurs soupçons, car les programmes de DALFA incluent le maintien de nos réalisations et la lutte pour un avenir meilleur.”

Ce dimanche 17 octobre 2021, Ingabire Victoire s’est encore une fois adressée au public par son compte Twitter pour annoncer qu’une dizaine de personnes avaient été interpellées. Elle a écrit ceci: ” Ce 17/10/2021, le nombre de personnes arrêtées par les forces de sécurité sont au nombre de 10. Hier on a arrêté une femme amie, Régine Kadoyimana. Je vous apprends que jusqu’à l’heure actuelle, on ignore toujours les motifs de leur arrestation”.

Rappelons qu’après cette vague d’arrestations, Victoire Ingabire a déclaré aux médias que des membres de son parti DALFA-Umurinzi avaient été arrêtés dans diverses parties du pays, telles que la ville de Kigali, la province de l’Ouest dans le district de Rubavu et la province de l’Est. dans le district de Ngoma.

L’information que The Rwandan a pu obtenir est que les détenus sont assistés par Me Gatera Gashabana, qui est bien connu pour plaider en faveur des politiciens dissidents.

Malgré que toutes les arrestations semblent avoir été une liaison directe à Ingabire Victoire et au parti DALFA-Umurinzi, le porte-parole de RIB, Thierry Murangira, a déclaré jeudi à la Voix de l’Amérique en Kinyarwanda, que les détenus n’avaient pas été arrêtés pour motif d’appartenance à un parti politique particulier.

On attend voir avec peu de patience l’impact de la sonnette d’alarme de Victoire INGABIRE, pour les autorités de Kigali mais surtout pour la communauté internationale qui semble aveugle-sourd-muet aux violations des droits de l’homme par Kagame.

LEAVE A REPLY