Aimable Karasira wanduye Covid-19, urubanza rwe rushobora kwimurwa.

Yanditswe na Ben Barugahare

Amakuru dukesha Radio Ijwi ry’Amerika kuri uyu wa mbere tariki ya 21 Kamena 2021, aravuga ko umubare w’abandura icyorezo cya Covid-19 mu Rwanda ukomeje kuzamuka kuva ku bantu 40 ku munsi rimwe na rimwe byageze kuri 400 ku munsi cyane cyane muri uku kwezi kwa Kamena 2021, aya makuru anakomeza avuga ko impirimbanyi Aimable Karasira Uzaramba uri mu buroko kuva kuri uyu wa 31 Gicurasi 2021 nawe yanduye icyo cyorezo aho yari afungiye.

Mu kiganiro umwunganira mu mategeko Me Evode Kayitana yagiranye na Radio Ijwi ry’Amerika yatangaje ko urubanza rwa Aimable Karasira rwari ruteganijwe kuri uyu wa kabiri tariki ya 22 Kamena 2021 rushobora kwimurwa Kubera icyo kibazo cya Covid-19.

Mushobora kumva umunyamakuru wa Radio Ijwi ry’Amerika uri i Kigali, Eric Bagiruwubusa wakurikiranye iki kibazo:

Urwego rushinzwe ubushinjacyaha mu Rwanda bwabwiye Ijwi ry’Amerika ko ubuzima bwa Aimable Karasira butari mu kaga nk’uko byatangajwe n’umunyamakuru wa Radio Ijwi rya Amerika uri i London mu Bwongereza, Vénuste Nshimiyimana akoresheje urubuga rwa twitter.

Umwe mu bakurikiranira hafi ibibera mu Rwanda yabwiye The Rwandan ko afite impungenge ku buzima bwa Aimable Karasira uvugwaho uburwayi bwa Covid-19, kuko ntiyumva ukuntu umuntu ufunzwe yakwandura Covid-19, ati: “Ubu burwayi bwa Karasira bugomba kubazwa abamufunze niba atari bo bamwanduje iyi ndwara ku bushake”. Yakomeje agira ati: “Tuzi ko Karasira afite indwara y’igisukari (diabète)nk’uko nyirubwite yabyivugiye mu biganiro bye bitandukanye, twizere ko iriya Leta itazahirahira ngo itekinike yice Karasira yibwira ko yabyitirira Covid-19.” Asoza agira ati: “Niba ari nayo migambi bafite nibasubize amerwe mu isaho, bacire birarura”

Ubwo umwe mu banyamakuru bakorera mu Rwanda yabazaga Ministre w’ubutabera Johnston Busingye kuri twitter kuri iki kibazo, Ministeri y’ubutabera yasubije igira iti: “Ukurikiranywe iyo arwaye: icyo arwaye, uko avurwa…biba biri mu buzima bwe bwite. Inzego z’ubutabera nta burenganzira zigira bwo kubitangariza itangazamakuru.”

1 COMMENT

  1. A défaut de faire subir à Karasira Aimable le sort de Kizito Mihigo, les ministres de la Justice, Johnston Busingye, Ougandais de naissance et de nationalité ougandaise et de l’Intérieur d’une part et du Directeur du RIB d’autre part l’ont sciemment exposé au COVID-19.
    Il faut espérer que l’irréparable ne se produira pas.
    Karasira Aimable, Idamange Yvonne et Mihigo Kizito sont désormais entrés dans l’histoire de notre pays. Ils font partie du patrimoine national. Ils ont des amis aussi bien au Rwanda qu’à l’étranger et ce, de toutes classes sociales et de tous âges.
    Le 5 juin 2021, les amis de Karasira Aimable ont expressément appelé l’attention de ces ministres relativement au cas de celui-ci.
    Ils ont fait état de l’ensemble de sa situation et des accusations qui ont été fabriquées par le Directeur du RIB en exécution des ordres des ministres susmentionnés. Ils leur ont rappelé que tout acte tendant à porter atteinte à sa santé, le tout quelle que soit sa gravité, son auteur répondra de son méfait, quoi qu’il advienne. Et même s’il se cache dans les entrailles de la terre, il sera déterré.
    Il est dit que Busingye est docteur en droit et professeur des universités. Au regard de ses agissements, il est la honte des docteurs ougandais. Il est devenu Bizimana JD rwandais.
    Par le spectacle misérable et pathétique qu’ils ont offrent au monde depuis des années, ils sont pitoyables. Pour eux le ridicule et l’ignominie sont des mots dépourvus de sens.
    Quel homme pourvu de bon sens élémentaire puisse imaginer qu’un docteur un droit, ministre de la Justice et Avocat Général de l’Etat Rwandais peut-il oser accuser Karasira aimable d’avoir reproduit un fait établi ou de notoriété publique: «l’attentat contre l’avion du feu Président Habyarimana par Kagame est l’élément déclencheur des massacres qui ont été commis sur l’ensemble du Rwanda ». Cette assertion étant clairement mentionnée dans les rapports de l’ONU, des actes d’accusation du TPIR contre les Hutu, accusés et détenus dans les prisons de l’ONU et les écrits divers de grands connaisseur honnêtes du Rwanda.
    Bizimana JD dit Docteur, sa thèse de doctorat a porté sur le TPIR. Le comble est que ce Bizimana JD qui crie sur les toits que les massacres qui ont été commis contre les Tutsi n’ont aucun rapport avec cet attentat, qu’ils ont été planifiés depuis 1990 et mis en exécution en avril 1994 par les Hutu est resté muet sur les assertions du TRPIR. Etant précisé que sa thèse de doctorat est un fourre-tout et truffée d’incohérences manifestes, de contradictions et d’affirmations dépourvues de caractère juridique. Il s’est fourvoyé dans des considérations plus politique que juridiques qui, logiquement aurait dû être sanctionnées. La rigueur juridique attendue de tout juriste digne de ce nom est introuvé chez Bizimana JD. La négation ou la minimisation du génocide dit des Tutsi est sa réponse à toute demande de débat sur le génocide dit des Tutsi.
    Pour Docteurs Bizimana JD et Busingye J, le fait d’évoquer l’existence de l’attentat contre l’avion du feu Président Habyarimana et son lien de causalité avec les massacres qui ont été commis contre Tutsi est constitutif de crime de négation du génocide des Tutsi. Comment peuvent-ils oser dire aux étrangers qui lisent leurs déclarations verbales et écrites qu’ils sont docteurs en droit. Ils sont la véritable image du régime dont ils sont serviteurs. Ils sont irrémédiablement frappés de dysfonctionnement intellectuel caractérisé de sorte que pour eux, les divagations et les infamies devant le monde entier à l’endroit des Rwandais comme Karasira Aimable, Idamange Yvonne qui ont exercé leurs droits fondamentaux prévus par la constitution sont des actes légaux.
    Devant la commission des droits de l’homme de l’ONU, face à l’évidence ou les faits établis, le Ministre de la Justice de Kagame, J. Busingye, a essuyé la honte.
    Ce qui est étonnant est qu’il n’a manifestement pas pu en tirer la leçon de sorte qu’il puisse prouver aux Rwandais et au monde qu’il est Docteur en droit digne de ce nom et nullement Docteur sur le papier et Avocat Général de la République Rwandaise qui, corrélativement, est imbibé de sens de la justice et de l’équité.
    Au vu des cas ci-dessus cités à savoir les Affaires Karasira Aimable et Idamange Yvonne, les questions que des millions de Rwandais se posent sont les suivantes.
    1- Comment les docteurs en droit, formés dans les universités française et américaine sont-ils intellectuellement tombés au aussi bas dans le caniveau de ridicules ?
    2- Comment les docteurs en droit se sont-ils volontairement enrôlés dans les groupes d’assassins, bouchers et vendeurs d’organes des Rwandais, tout en sachant que quoi qu’il advienne, ils répondront de leurs actes c’est-à-dire qu’ils ne resteront sûrement pas impunis ?
    L’histoire ne pardonne jamais ce genre de méfaits.

LEAVE A REPLY

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.