TITO RUTAREMARA YATEYE IBIPINDI BYA FPR KURI “TWITTER” NK’UTANGA AMASOMO MU NGANDO!

Tito Rutaremara

Yanditswe na Albert Mushabizi

Nsogongera bwa mbere ku bipindi bya FPR, biba byuzuye bya binyoma biteye isoni, birya wumva maze ukarusha ipfunwe ubitongerana ishema n’isheja! Hari mu manama y’abaturage mu magambo yabaga afashwe n’abasirikali! Kubera gutinya Inkotanyi no kuba nari narazibwiweho byinshi, sinabitindagaho cyane, nabaga nifitiye igishyika cyo kurangira kw’inama; kubera inkuru z’”Abitabye inama bakitaba Imana,” nazo nari narumviseho igihushuka! 

Rimwe umusirikali w’Inkotanyi w’ipeti rya kapiteni, yatanze urugero rwo mu buhinzi bwa kijyambere, maze ararikocora ati :”Mu bihugu byateye imbere nka Uganda… si nk’uko kwa hano mu Rwanda mu bihugu bikiri mu nzira y’amajyambere…” Aha ho naraturitse ndaseka kubera ko nari nibwiye ko avuze ko Uganda ari igihugu cyateye imbere, mu gihe u Rwanda rwo rukiri mu nzira y’amajyambere; bitewe n’uko wenda ibihugu byombi aribyo yakandagiyemo ntabone ubundi bumenyi bumurungurukira n’iyo atigereye n’amaguru ye! Yambajije icyo nsetse asa n’urakaye, musubiza ko kera abalimu batubeshyaga ko u Rwanda ari rwo ruteye imbere kurusha Uganda –narabeshyaga byo kwitabara-; afande yahise ampagurutsa andatira abari mu nama ko ndi umusore usobanukiwe, ukwiye kujya yisungwa mu bumenyi! 

Ibyo bipindi twabibayemo, ariko nza guhura n’agahomamunwa kabyo mu Ingando z’Abanyeshuri bitegura kujya kwiga muri Kaminuza! N’ubwo Inkotanyi zabeshyaga mu bipindi by’ibinyoma biteye isoni, zakundaga kubikorera nko mu manama; bakirinda nk’ibitangazamakuru –aho bazanyomozwa n’ibindi bitangazamakuru- na cyane ko abahanga mu “ibipindi” bakundaga kwifashishwa mu manama! Ngeze mu ngando nibajije niba abatera ibipindi bya “FPR”, atari abantu baba babana n’uburwayi bwo mu mutwe, ndashoberwa! Hari ubwo umutezi w’ibipindi yabaga amaze kutuganiriza, maze ugasanga hanze twiremye amatsinda twibaza niba “ibipindi” nk’ibyo bidatera isoni FPR ubwayo, cyangwa se kuzana abo batezi b’ibipindi, imbere y’abantu barangije amashuri yisumbuye, bitegura kujya muri kaminuza, banaziho ku mateka y’igihugu ya mbere y’umwaduko w’Inkotanyi; batibaza ko harimo ukwibeshya no kwiyononera gukabije tukayoberwa!

Tito RUTAREMARA nawe ni imwe mu mpuguke zidatinya kugambanira ubujijuke bwayo yaduteye ku bipindi mu ngando!

Ikiganiro cya Honorable Tito RUTAREMARA cyari gifite insanganyamatsiko yo « Gukunda igihugu » ;muri iyi nsanganyamatsiko atatinzeho cyane, yatubwiye amateka y’urugamba rw’Inkotanyi ko bafashe igihugu kubera gukunda igihugu ! Muri uko gukunda igihugu yatanze urugero rw’izindi ntwari za Afrika zabereye urumuli FPR-Inkotanyi mu gukunda igihugu! Avuga ku ntwari za Afrika nka ba Lumumba, Nkrumah, Mandera, Sankara… anatubwira ko ari we ukuriye umuryango w’”Abapanafricanists” mu gihugu cy’u Rwanda; ko azadusura muri za kaminuza tuzajya kwigamo akadufasha gukangukira iyo miryango!

RUTAREMANA yaje kugera ku moko y’abanyarwanda adakwiriye kuduteramo umwiryane, asobanura uko umuhutu n’umututsi bari bamwe; ndetse amasura ashingiye cyane ku “amazuru” yabo, “umuzungu” yahereyeho abavangura, bayakomora ku ihame nyabumenyi ry’ihindagurika ry’imiterere y’umubiri bitewe n’imirimo umuntu akora… yaravangavanze nk’uko mu bipindi ari ukuvangavanga byo kurimanganya maze ararikocora ati :

 “Impamvu abahutu bafite amazuru abwase ni uko ba nyina bahingaga babahetse, maze uko bakubita amazuru mu migongo ya ba nyina akabwatirako. Abatutsi nta mazuru abwase bafite kubera ko ba nyina batigeze babahingana ku migongo. Impamvu abahutu bafite inzasaya zibwase n’amajigo ni ukubera guhekenya ibiryo birimo n’imvungure. Nta mututsi wagira amajigo kandi bo barinyweraga amata, ntaho bahuriye n’ibiryo bituma inzasaya zikacanga zigakora cyane! Abazungu baratubeshye umuhutu n’umututsi turi umwe, amazuru ntakwiye kudutandukanya…”

Kumva umusaza wari waturatiye amashuri yose yanyuzemo, kandi yari amaze no kutuganiriza nk’umuntu w’injijuke, yifashisha urugero nk’uru rwuzuye “ubujiji”, ngo abashe gusobanura isano y’abahutu n’abatutsi; byaduteye ipfunwe abari mu ngando twese! Hahandi umuntu akora igiteye isoni wabona nta soni bimuteye, ukaba ari wowe ukorwa nazo; aka wa mugani ngo umugayo uvuna uwugaya, uwugawa yigaramiye! Kuva uwo munsi twakumva umwalimu uje kutwigisha mu ngando ari “umunyabipindi” –dore ko hazagamo n’abavuga ibintu bizima, wenda birimo icengezamatwara rya FPR-Inkotanyi, ariko ritarimo ibipindi biteye icyo ni iki-; tukavuga ko aje “kuturemaza –mu mutwe-”, kubera ko RUTAREMARA yari yaturemaje mu bipindi biteye isoni, kandi ari umugabo usobanukiwe mu bumenyi bwo mu ishuri!

Ni izihe mpamvu  zaba zaratumye Honorable RUTAREMANA atinyuka kwihanukira kuri TWITTER “ibipindi” byahise byamaganwa n’abanyarwanda benshi barimo n’abacikacumu!?

Ibipindi Honorable RUTAREMANA yateye ku rukuta rwe “Twitter” ashobora kuba atari azi ko, bizamaganwa n’abamuha ingero zifatika zinyomoza ibinyoma bya semuhanuka yihanukiriye! Yibwiraga ko wenda bazamutuka, noneho izindi ntore zikajya gutukana n’abamututse ikiganiro kikaryoha… Aha RUTAREMANA yari kunezererwa cyane kubera ko ateje impaka, maze akaba akoze icyo bita: “kuvugabigaragaza ko uhari kandi ukiyobotse neza muri FPR-Inkotanyi!

Mu muco wa FPR-Inkotanyi iyo utavuga, ni uko uba wiyubikije ikintu, wenda warahindutse, utakiyoboka neza, n’utavugira mu ruhame; agomba kuvuga kenshi atanga za raporo aho bikwiriye, mu ibyo bita buri wese kuba maneko w’undi! Nk’umuntu utarigeze aba umunyamuryango wa FPR-Inkotanyi, sinzi niba iri hame ryo “kuvuga” ari ibwiriza; ariko ibyo nihagarariyeho na none ndi mu Ingando z’Abarimu b’amashuri abanza n’ayisumbuye, ni uko “kuvuga” byaba ari nk’ibwiriza mu muryango wa FPR-Inkotanyi, ibwiriza-tegeko (bahabwa nk’itegeko) cyangwa ibwiriza-nyamuco (bose bisanganaho kubera umuco wo gukeza, kuyoboka no kunekana).

Na none mu gihe twari mu ngando y’Abarimu b’Amashuri abanza n’ayisumbuye, abarimu b’ikigo nigishagaho twigeze kwingingwa n’umuyobozi wacu wari wadushyize ku ruhande; ahangayitse ko “tutavuga” ngo impunzandengo z’abakurikirana ingando (bandika ababajije ibibazo n’ibigo bavaho), zari zakozwe basanga abarezi tuva ku kigo cyacu tutavuga. Uku kutavuga ngo kwari gusobanuye kudatanga ibitekerezo bishimangira ibyigishijwe mu ngando, kutabaza ibibazo nabyo bigamije kwerekana ko wacengewe, kudakora ibiganiro bishyushye mu matsinda; ngo kandi bikerekana ko ikigo cyacu gishobora kuba cyakekerwaho “ingengabitekerezo ya Jenoside”!

Kugira inshingano zo kuvuga nk’igihamya ko ukiyobotse neza ni umuco ugaragara no mu bikomerezwa bya FPR-Inkotanyi, ku mbuga nkoranyambaga mu minsi ya none! Iki gitutu kikaba cyatuma umuntu avuga n’amahomvu; ngo ariko biboneke ko yavuze! Ntekereza ko ariwo mutego Honorable RUTAREMARA yaguyemo kuri Tweeter, urubuga rwisanzuye, udashobora kududubizaho ibipindi nk’ibidudubizwa mu ngando n’izindi nama za FPR-Inkotanyi, ahatemerewe kunenga irivuzwe na mukuru!

Honorable RUTAREMARA yaba yarakuyehe ibinyoma yashyize ku rukuta rwe rwa Tweeter !?

Mu nkuru yatambutse kuri The Rwandan ; herekanwe ibyo RUTAREMARA yatangaje, kandi hanatangazwa icyo abacitse ku icumu rya Jenoside, bahoze batuye mu Rwanda, Rutaremara yigirijeho nkana babitekerezaho! Icyo twakibutsa ni uko RUTAREMARA ari umwe mu bacurabwenge ba FPR-Inkotanyi; bivuze ko ari umuhimbyi w’ibinyoma byo kubakiraho! Muri uku guhimba FPR ikunze kugereranya ibibazo by’Abatutsi bo mu Rwanda n’iby’Abayahudi. Ni kenshi uzumva ngo nk’uko inshuti n’abavandimwe bacu b’Abayahundi babigenza, natwe tuzabigenza dutya… Bati uko bahiga abanzi babo, bakabahungeta, bajya no kubicira iyo bari, natwe tuzabikora uko…

Iki kibazo cy’uburezi n’uburere RUTAREMARA yanyometse gutya, cyenda gusa n’uko biteye hagati y’Abayisiraheli n’Abanyapalestina; kandi kiri ku mpande zombi! Buri ruhande rushinjwa n’amahanga guha uburere abana bato, bugamije kwangisha abo bana bugenzi bwabwo bw’abaturanyi! Inyandiko ni nyinshi kuri murandasi zivuga kuri iki kibazo, mu ngero zenda gusa n’izatanzwe na RUTAREMARA. Naho ibindi ni ibiparu, imisoto ishingiye ku moko, nka “social groups” batabura ibyo bacyurirana, cyangwa bashyira mu migani n’imvugo nyandagazi!

1 COMMENT

  1. Kagame a publiquement dit que nier l’existence des Tutsi au Rwanda est constitutif de crime de négation du génocide dit des Tutsi.
    Aussi, les crimes commis par les soldats du FPR sur ordre de Kagame et Rutaremara depuis le 1 octobre 1990 sont des crimes continus, relevant de la compétence de la Cour Pénale Internationale. Le fait que le Rwanda n’est pas parti au statut de Rome n’a aucun effet quant la compétence de la CPI pour juger les auteurs de ces crimes.
    Par ces dires, Kagame a notoirement reconnu qu’au Rwanda, il y a des Hutu, des Tutsi et des Twa, que ses trois “ethnies” (selon Kagame) sont différentes.
    La loi rwandaise qui sanctionne le divisionnisme et la diffusion de la haine contre un groupe ethnique au Rwanda ne fait aucune distinction entre les Hutu, les Tutsi et les Twa.
    Dès lors, les dires de Tite Rutaremara ci-dessus précisés sont constitutifs de crimes de
    1- divisionnisme
    2- propagation ou diffusion de la haine
    contre les Hutu.
    Ces crimes sont lourdement punis par les lois rwandaises en vigueur.
    Conséquence: RIB doit arrêter, entendre et déférer Rutaremara devant un tribunal compétent afin qu’il puisse répondre de ses méfaits.

    A défaut, il sera clair que Kagame est institutionnalisé outre l’apartheid contre les Hutu (article 50 de la constitution de 2003 révisée en 2015), la propagation de la haine contre les Hutu et les Tutsi de l’intérieur qualifiés par lui de Tutsi uniquement de nom ou de second rang d’une part et criminalisé toute évocation de la Vérité sur ses méfaits contre les Hutu par les Rwandais honnêtes d’autre part.
    Au regard de la gravité de ses dires, si Rutaremara n’est pas déféré devant un tribunal pour répondre de ses méfaits dont les conséquences à moyen et à long terme sont d’une exceptionnelle gravité pour le Rwanda et les Rwandais dans leur ensemble, Idamange, Karasira et autres doivent être libérés. Je n’ignore pas qu’au Rwanda de Kagame, il y a deux justices, une pour les Hutu et Tutsi de second rang et une autre pour les oligarques son régime qui jouissent de l’impunité totale comme l’est, s’agissant de la corruption et des détournements massifs de plusieurs milliards de dollars US de deniers publics par les oligarques du régime ou les intouchables qui sont à la fois lois et justices. Le fils Kagame sans activité, a acquis une villa de 6 millions de dollars US en Californie. Les associations rwandaises libres, assoiffés de la justice au Rwanda peuvent le cas fils Kagame (le prédateur inique et unique et broyeur des millions de Rwandais et Congolais dans les annales de l’histoire de l’Afrique moderne) à la connaissance de des ONG qui luttent contre les dirigeants africains prédateurs ou rapaces.
    Pour une large information, il serait judicieux de traduire en français, anglais et autres langues utiles les propos scatologiques de Rutaremara.
    Le silence de Kagame signifie approbation. Le contraire serait étonnant. Devant des millions de Rwanda, celui-ci a dit qu’il regrette de n’avoir pas terminé le travail s’agissant des massacres de masse contre les Hutu. Kagame, Rutaremara et autres ont haine viscérale contre les Hutu.
    Sur ces propos de Rutaremara,
    Ce sont Rutaremara avec sûrement l’approbation de Kagame qui les ont concoctés. Comment Rutaremara a-t-il fait ?

    Ces propos sont comme des règles d’un code ésotérique.
    Certains Rwandais se souviennent de 10 commandements publiés par Kagangura et dont l’auteur n’était prétendument autre qu’un certain Ngeze Hassan.
    En réalité, leur véritable auteur est Kajeguhakwa Valens, membre fondateur du FPR.
    En effet, dans les années 60, les Tutsi du Kivu ont rédigé un code ésotérique dit code Magresa (les Kuvutiens bien informés sur ce point peuvent corriger si erreur sur le mot).
    Ce code était enseigné à tous les Batutsi du Kivu membre de l’organisation spécialement créée. Les règles de ce code précisaient ” comment faire pour se faire accepter et dominer la société dans laquelle ” les Tutsi étaient victimes d’une hostilité manifeste de la part des Congolais” ou dans un environnement hostile.
    C’est par l’intégration de ces règles par les Bututsi congolais que ceux-ci ont pu occuper des postes de haut rang dans toutes les institutions congolaises d’une part et détenir l’économie congolaise d’autre part.
    Kajeguhakwa est un Tutsi Rwandais, homme d’affaire rwandais opérant d’bord dans le secteur pétrolier d’abord puis dans divers secteurs de l’économie rwandaise, actionnaire dans plusieurs sociétés détenues par les Tutsi Congolais était propriétaire du Journal Kanguka. Dans son livre intitulé RWANDA : De la terre de paix à la terre de sang… », il a exposé en détail ses actions dans la défaite et la disparition du régime dit Habyarimana d’une part et comment et pourquoi il a créé le journal Kanguka.
    Kajeguhakwa Valens a repris le code MAGRESA et écrit a contrario les 10 commandements anti-Tutsi dans l’unique dessein de diaboliser le Président Habyarimana et les Bahutu pris dans leur ensemble.
    Le niveau de formation de Ngeze Hassan est l’école primaire. Il n’a suivi aucune autre formation par la suite. Il était un garçon de ville Gisenyi de père inconnu et ne maîtrisait ni le Kinyarwanda orale, écrite et littéraire ni le français.
    Ceux qui ont lu les dix commandements ont pu constater la qualité remarquable de leur auteur en matière littéraire aussi bien en kinyarwanda qu’en français.
    Il s’ensuit que Ngeze ne pouvait sûrement en être l’auteur.
    Selon les résultats des recherchés effectuées par certains rwandais, leur auteur est Kajeguhakwa Valens, un Tutsi de Bugoyi, ex-enseignant professeur de Française et histoire au Collège Inyemeramihigo de Gisenyi, titulaire d’un Graduat (2 années après l’école secondaire au Collège Saint Esprit, Burundi), orientation lettre, histoire et géographie, Université de Louvanium dans les années 60.
    Kajeguhakwa a été un des créateurs de Kangura. C’est bien lui qui finançait certains journalistes pour écrire des articles anti-Tutsi et FPR aux seules fins de prouver que Habyarimana, alors son ami qui, au surplus ne l’a inquiété outre mesure, est anti-Abatutsi. Comme il est dit ci-haut, il a créé un journal concurrent à savoir Kanguka.
    Kajeguhakwa était un non professeur. Il était bien outillé en langue française (voir son livre).
    Il a combiné les combinés les moyens matériels, financiers et humains pour optimiser et réussir son objectif.
    C’est donc dans cet esprit qu’il a rédigé les dix commandements. Il les a ensuite remis à Ngeze Hassan pour le publier dans Kangura et s’en attribuer la paternité, le tout moyennant finance. Ngeze était un agent double. Il faut reconnaître qu’il était un bon fouineur comme en témoigne ses informations qui étaient publiés dans les journaux et qui se révélaient ensuite exactes.
    Dans ses propos pathétique et misérables, Tito Rutaremara s’est inspiré ce code Magresa. Il a repris a contrario les leçons que les Tutsi de l’extérieur ont dispensé à leurs enfants sur les enfants Abahutu.
    Des recherches approfondies sur ce code me semble-il utile.
    Je n’ai pas des sources suffisantes pour en parler davantage.
    Les propos de Rutaremara= les dix commandement publiés dans Kangura dans les années 80 mais a contrario sur les Bahutu. Il est de notoriété publique qu’il est intrinsèquement et irrémédiablement de haine contre les Hutu. Certains Rwandais l’ont appelé Simbananiye Rwandais. Simbananiye Arhémon était le sinistre ministre des affaires étrangères en 1972.Il fut un des concepteurs du plan d’extermination massive des Hutu au Burundi ou de génocide des Hutu au Burundi. Il fut concepteur du plan 0 Hutu au Burundi. Au Rwanda, Rutaremara est un des concepteurs de la réduction des Hutu à un nombre acceptable par lui et les siens au premier rang Kagame. C’est ce plan qui en cours d’exécution depuis le 01/10/1990. C’est la réduction aux comptes gouttes des Bahutu jusqu’à la réalisation effective de leur plan.

LEAVE A REPLY

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.